vendredi 30 novembre 2012

range ta chambre ma fille !

 Vendredi après midi   entendit déjà  quelques   "ras le  bol "  jetés aux 4 vents des  murs   de la chambre de petite dernière .

 Samedi  l'orage  gronda  entre ces mêmes murs  car pour nettoyer un tant soit peu  il fallait être  pro du slalom  entre  objets  n'étant  visiblement pas  à leur place .
Il faut dire aussi que  petite dernière   également appelée  mademoiselle H   doit avoir peur de se perdre dans les méandre de l'appartement  car son matériel scolaire  est disséminé   entre séjour et cuisine , passant occasionnellement  par la case  {son  bureau }.
 Les chaussettes  en boule et sales , souvent  esseulées  doivent être  dotée d'une autonomie  de mouvement  qui leur est spécifique   et je ne parlerais pas  de celle du tee-shirt  ou de la veste polaire ... il est un lieu que  ces  vêtements  méconnaissent  : le panier  à linge sale

 Il est pourtant rouge  et de  belle taille , placé  dans la salle d'eau  .
 C'est il me semble  un endroit  adapté  pour  qui se déshabille avant de se laver .

 Revenons à nos moutons et plus  encore .
Des moutons    il y en avait ,  de  belles espèces , gros et gras de poussières   mêlées de perles  et bouts de papiers  mais  ce n'était point le pire  : j'ai cru en  jetant un oeil -un seul - dans  la pièce  qui tenait plus du cabanon  à poubelles que de la chambre  qu'un troupeau de chats errants y avaient apporté  les  trophées d'une  nuit de folie  à dépecer  les  sacs d'ordures  stockés  au bout de la rue .


 J'avais pourtant  dit  avec ma  diplomatie  habituelle  que  cette chambre  devait être  rangée  avant midi .
Il est important de précise un  horaire  avec petite dernière car elle peut sans sourciller   affirmer  une semaine durant qu'elle va ranger sa chambre  au moment de mettre  le couvert , débarrasser la table , ranger les courses alimentaires  ou sortir  le sac des déchets recyclables ...
 L'orage  est devenu tempête  mâtinée d'ouragan  ; elle  ne pourrait  sortir de là  qu'une fois  la pièce en ordre .
J'avais là un  argument de taille  puisqu'elle avait  programmé  le festival de la BD  et  le cinéma  pour la fin d'après midi .

 13 heures ;   il ne traîne  rien  d'apparent .

Sa soeur  fait sa peste , ricane ... donne  toute la démesure  de l'adolescente  de  bientôt 16 ans  dont la chambre  semble  être   conforme à mes attentes .
Elle  ne donne  en rien  l'air  de craindre  une descente de  la brigade du tigre-maman .

 Jusqu'au moment  où elles sont parties en classe  cet  après midi "tout  est calme , reposé" ... presque à pouvoir  entendre les clochettes tintinabuler; mes  yeux étaient voilés  , ça c'est certain   grrrrr... grrrr... !
Quel est le diable qui m'a soufflé  de  jouer à la  tornade  blanche ? de ramasser le plus  gros pour que  le désordre  ne s'accumule pas ?
peut être  sont ce les 2 sandales de  Mlle H  sur le pas  de porte de  notre chambre ....





J'ai  fulminé en silence  (silence en attendant )  et fait  un tas  que Mlle H  ferait  bien de ramasser  en silence  quand elle  rentrera   d'ici peu .





 Les  nuées ardentes  ont dévalé sous le lit et l'armoire  dans la chambre  de Mlle B , celle qui se donne un air  rangé , bien  sous toutes les coutures .
Les monceaux de feuilles de cours et de  brouillons ,d'échantillons cosmétiques  , d'étiquettes ôtées de vêtements , de cotons ayant  démaquillé  sont venus au  gré du passage du balai (après avoir bouché l'aspirateur )





Le bouchon   de magma  visqueux  subit une telle  pression   que la lave  va  jaillir pour peu qu'elle ouvre  la bouche  en ouvrant sa porte de chambre
et  à la première  goutte de salive   nous risquons  la caldeira de type  hydrothermal.


 Je sais  bien que  je n'ai pu leur transmettre  des gènes porteurs des indications "rangement efficace " , "classement " ,"bureau ordonné " selon le sens commun  ; je possède en double exemplaire  la version  récessive "empiler " , "mettre dans un coin" , "déplacer les piles en fonction des nécessités du moment "... mais  mon "bordel"  à moi  n'est pas   associé  à la version  "hygiène  désastreuse " .

No comment sur l'origine  de la tare  qu'elles expriment ainsi .

Ma mère  adepte  du nettoyage à l'aiguille  à tricoter  des  fentes  entre les lames de parquet et mon père qui chasse le  moindre débordement hors d'une  étagère seraient  horrifiés , horripilés  par les chaussettes sales et solitaires  qui émergent  avec les poils du  balai  de sous le  canapé  en un tintement  de  vaisselle qui m'indique  la présence incongrue  de tasse , verre, petite  cuillère ...
Moi , je rage  et je peste  dans l'appartement  vide  car  ces découvertes saugrenues  sont  généralement faites quand les "miss" sont  en classe
et  si je laisse  la chaussure  en toile  de  Mlle H    au milieu de la cuisine  soyez sûrs qu'elle  ne la ramassera pas .
Au mieux  la  chaussure sera poussée  le long d'une plinthe  et  une plainte  ne servira  à rien ; j'en ai fait  l'expérience  3 semaines  durant  avec pour seul effet de me prendre régulièrement les pieds dedans  à en perdre l'équilibre .
Mlle H  n'a pas  bronché , elle .

25 novembre 

Depuis  ce mot d'humeur   un  mois au moins est passé .
La chaussure  a fini dans la poubelle .
Par  deux fois  le  passage  de l'aspirateur dans les chambres des  filles  a déclenché  les foudres maternelles  niveau  minimum  car  je prends soin de laisser  traîner  le traîneau aspirant  dans le couloir  avant de m'attaquer  à leur cagna ; cela ne fait pas tout  mais  a une certaine efficacité .
Le sèche -cheveux  a été retrouvé dans le sèche linge  "pour que ma soeur  ne le prenne pas " , les chaussettes  sont loin  d'avoir toutes retrouvé leur compagne , les petites culottes  de Mlle H  sont   de plus en plus souvent  dans le panier à linge sale (dans le pantalon  mais  c'est déjà  ça ), la chemise scoute  y atterrit  elle aussi  même si les manches  ne sont pas plus déroulées que les  bas  de pantalons  et quand elle range sa chambre  j'ai tout d'un coup beaucoup de linge à laver ... parfois même pas  déplié  :( , pris dans l'ardeur  et  l'urgence  de laisser  une apparence  d'ordre .
 Je n'ai pas  osé  ouvrir  les tiroirs et portes de placards en faisant ma tournée des popottes .

A propos  de popottes  que fait  la  gamelle  sale planquée depuis  le dernier We scout  sur le dessus de l'armoire ?
 Montée sur  la chaise  j'ai failli en perdre mon équilibre  déjà instable ... je renonce 
oui ? 
non? 
 NON !! 
Il y a des progrès  qu'il faut parfois  bien  chercher mais il  y en a  
et puis  maintenant  que me  voilà  "mère au foyer"  je  ne vais pas prendre le risque   que l'on me fasse  culpabiliser  par ce que  je préfère  commencer  par ce qui me plaît  vraiment au risque de laisser  se développer  de façon incontrôlée  le désordre familial  familier 



Il me faut aussi  être  honnête : il y a sans  doute plus  d'acquis que d'inné  la dedans 
 Certain(e)s   comme moi  ont pris le contre pied  du modèle parental  et d'autres  trouvent  que celui ci   a du bon  surtout  quand le choix  se fait  entre  un bouquin , un film , une sortie  OU  une  chambre  "nickel-chrome" , rutilante , astiquée .
Je ne suis   pas une fée du logis  au sens commun de l'expression et puis ? 

J'assure le minimum  syndical et  comme beaucoup sans doute  je ne prend pas  mon pied à passer la panosse *
Les grandes manoeuvres  une  fois par mois  et "basta "  :)


 Bon , je vais aller ranger ma  chambre 

peut  être que l'éducation par l'exemple aura l' effet  attendu  :)




        



* ailleurs appelée serpillière








1 commentaire:

etoile31 a dit…

Oui, Ils/Elles sont vraiment chiant-e-s.....

On gagne à ce qu'ils/elles s'émancipent et partent pour dégager enfin,

le plancher,

Ha ce qu'on respire!!!