mercredi 25 juillet 2012

une vie de femme (images de Botero )

 Mademoiselle   a rencontré  le frère d'une amie . sans se méfier elle s'est laissée inviter
 Monsieur s'est incrusté 




 et comme  Mademoiselle   ne savait pas dire  non , que de plus elle  ne s'imaginait pas devenir vieille fille sans enfants elle a  -se croyant raisonnable - accepté l'idée du mariage 
 Monsieur  avait déjà annoncé la chose , présenté  Mademoiselle  à sa  famille  comme   son amie en titre  alors  que rien  n'était  joué 
 les dés était pipés 
 Cela s'est terminé devant monsieur le curé  : un "oui "  pour  ne pas  être capable de dire  "non"

Rapidement vint la progéniture

  L'image en façade  était sans écorchure .  Monsieur sortait comme si de rien n'était  pour travailler  en tant que postier  ou aller chez ses parents
 Rien que chez ses parents ,  visite obligée pour   n'importe quelle occasion









 Entre travail  à l'extérieur et marmaille ,  vie domestique   (ou  vie de domestique ) , en fonction de l'image   que Monsieur se faisait   de  la vie à  son idée  Madame à souvent pleuré .

 Elle en eut vite  marre de devoir   se comporter  comme un  animal dressé , privé de sa liberté

 et  malgré quelques échappatoires









  rêvait d'une autre vie





 Elle  ne voulait pas finir comme cela , image du couple conventionnel   quand tout était cassé à l'intérieur

  Elle  fini par  fuir  de toutes les façons  possibles  et quand même  ses  espaces   de liberté  furent  sanctionnés , quand Monsieur  fit  son maximum pour  l'en priver   Madame eut envie  de fuir  dans  un ailleurs  , fuir à en crever


 Elle fut  heureusement rattrapée au vol  par une équipe qui l'aida à reprendre pied dans la réalité .

 Elle  partit de ce domicile où tout se jouait à huis clos  , parce  que chez ces gens là  la seule chose  nécessaire , indispensable  , c'est que "cela ne se sache pas "

 Elle  rencontra  de personnes  nouvelles

Vrais amis  et faux amis ; au fil des "claques ", des "histoires de bonnes femmes "  le tri  se fit .

 Madame  , progressivement , se laissa aller  à oser faire et prendre plaisir  à  des  domaines  qu'il lui avait  fallu abandonner  ou peu s'en faut







et  en découvrir d'autres . Elle rêva  d'un autre  monde   et peu à peu en jeta  les  fondations
 Comme elle n'était pas  Christophe Colomb elle resta  sur des rives connues   tout en   découvrant  "son Amérique à soi "


  Elle n'avait rien d'une odalisque


La vie  avait pris un tournant  , redécouvrant  des  bonheurs simples






 ceux  qu'elle veut bien évoquer  et ceux qu'elle tait , celui d'être  tout simplement





Aujourd'hui les vieux démons , les dragons  ressurgissent , jaillissent  comme des diables de leur boîte .  Monsieur  n'en finit pas de sa vindicte ,il va falloir retourner dans l'arène





 Il y a des gens comme ça





qui ne supportent pas  que  ce qu'ils considèrent comme leur chose  leur échappe  ou   juste tentent de leur échapper , qui ne rêvent que de voir l'autre à genoux








Et  Dame Administration Judiciaire  me semble avoir parfois  tout d'une catin





 http://fr.wikipedia.org/wiki/Fernando_Botero










3 commentaires:

Hasards-Us a dit…

Et un bâton de dynamite...?

Touchant choix d'illustrations......

XXL....

Anonyme a dit…

très belle histoire qui ressemble à la mienne (trouvée par hasard via Botéro en cherchant des chaussettes dans l'art pour les Passeurs de fresques.)
je réutiliserais bien l'article sur les yaourts discount pour mes élèves de premières C'est possible?
Marie-No qui n'ets pas un robot.

cornélius a dit…

Non Marie No tu n'es pas un robot
oui bien sûr ce qui est sur le blog est fait pour être utilisé Cela me ferai plaisir de savoir ce que vous en avez fait ?
quelles 1ères ? 1.es , s , st2s ?

genevieve