mercredi 23 mai 2012

grandes et basses pressions

  Je  ne parle pas du temps qu'il fait  mais  du moral  qui fait  que  s'il y avait un instrument de mesure  il ne saurait plus  où donner de la tête .
 Les zones  de hautes pressions   contrairement aux phénomènes  météorologiques  entraînent orages et pleurs , les  zones de dépressions .... pleurs  et  tornades intérieures .

En ce moment  le temps  n'est pas au sec  à la maison  et  si  ce sont  souvent des  torrents de larmes  ce  ne sont pas  eux qui  débordent  mais  les  paperasses , les documents administratifs  .
Après avoir envahi  le  bureau ,  le dessus du meuble de l'entrée  (où selon Gad  el Maleh  on dépose dans un saladier  la  vis   qui reste après avoir monté le  meuble en  kit  et les clés de  valises  ayant rendu l'âme depuis longtemps ) *, l'étagère de la  cuisine , la table  de  nuit  .... la marée  noire  de l'encre  bureaucratique  a attaqué  une  bonne moitié de mon  lit .
 Comme il  n'y a plus  de digues  la dernière de mes filles dit que je colmate **
le matin  à l'heure du petit  déjeuner .... joli mot   pour signifier que je "comate " entre 2 anxiolytiques et un antalgique , en attendant le suivant .

 La prochaine revue  féministe  trouvée   chez un médecin et qui me  vante  les avantages  de la  vie  de la  femme  , mère de famille monoparentale , qui  a un veek end sur  2 , la moitié des vacances  pour  prendre son temps , essayer un  nouveau -ou plusieurs - jules  (qui ne s'appelle pas  Jules ) histoire de savoir si  noter son  numéro de téléphone  vaut la peine.... tout ça en sachant que  ce n'est pas la peine de courir  mettre les  gosses à  la garderie de l'école  dès potron minet  avant de se remettre  sous la couette avec  croupissants et chocolat  chaud ... et  bien   je lui fait  bouffer les pages de l'article  à la pseudo   journaliste  qui a  écrit ces  lignes !
Dans  la  vraie  vie , pas  celle de la télé (même  télé réalité ) ,  monsieur  ne se présente pas pour prendre ses mômes  et toi  tu  fais  du  24h/24 , 7j/7 , 365(ou 366) jours par an  pendant que lui   trie sur  catalogues internet les pseudo 90/65/90
 Moi  je n'ai  jamais pu aller  me dorer la pilule   sur le  bord  d'une piscine  à Djerba (et ce  n'est pas la pilule qu'il  faut mettre dans la  valise  mais les préservatifs ... ça protège de tout  parait  il ; même du  grand  amour  que la  midinette est persuadée d'avoir trouvé avachi dans le transat  à côté  d'elle ?) ou Palavas  ****

 Bon assez  ronchonné , je préfère rester avec les enfants que  de les entendre
"Papa  il  m'a promis  la dernière   console   machin  chouette  même  qu'elle  vient quand on la siffle "
ou nettoyer  au jet  l'anorak  plein de  vomi mélange frites -ketchup- glace - chocolat fondu  qu'il a  jugé malin de leur faire ingurgiter  avant de les    poser sur le  fauteuil du grand  huit  à la  foire  pour 3 tours en continu

 Le pire  c'est quand elles  vous sortent tout à trac " tu sais , avant  Natacha  qu'il a  emmenée  en boîte  pendant qu'il nous a laissé regarder ce qu'on voulait  à la télé , il y a eu  Coralie  qui  nous a appris  à faire des  bulles avec les  chewing gums (à c'était  ça  les noeuds dans les  cheveux   qui m'ont  valu 3 heures de hurlements ) ... et puis la mieux  c'était ...."
Bref "dans la vie, au début on naît, à la fin on meurt, pendant ce temps là, il se passe des trucs"  entre leur père qui veut paraître  jeune  et  les moments  où il a un plan cul  régulier  j'aime  mieux  qu'elles  ne sachent rien . 


 Les problèmes  commencent quand  il se manifeste  après   x temps de silence radio ; les gamins  ce ne sont pas des poupées en plastique  que l'on prend   quelques  jours  quand on  veut  se donner  l'ait d'un père attentionné  et que l'on  jette le reste  du temps 
 L'autorité parentale ça  ne se se limite pas  à la  mise sous enveloppe  (encore  faut il y penser )  d'un chèque de 80,00 euros et puis  basta .


 Alors là , la  maman monoparentale  elle ajoute  les tracasseries  et les invectives , les  lettres comminatoires  et les  gamins qui stressent , qui ont mal au  ventre ,  n'arrivent pas  à rester  concentrés en cours ...aux  factures qui traînent  et au dossier urgent  qui  est sous le lit depuis 3 semaines  et que la serpillière  vient de sortir .


 Mieux  vaudrait en sourire qu'en pleurer .


** effectivement  je colmate  un certain   nombre de brèches ...

*  au fait , comment sait il celui là que  j'ai  un  saladier  "des  fois que  ça serve " ?

*** ou tout autre destination  proposée  sur les pages des revues d'agences de  voyages avec  jeunes  gens  bronzés  et souriants .  Avez  vous souvent  vu des   chauves  bedonnants  et des  vieilles à peau  flasque   ballottant   sous les  bras ?  je  ne développe pas  davantage  les descriptions pour laisser travailler  votre imagination )


1 commentaire:

Hasards-Us a dit…

Je ne fréquente pas les pages des magazines de vacances (Beurk! Tiens!: Bonne idée le saladier/bassin) et je dispose d"une méthode (personnelle et érigée par 30 ans d'expériences-jamais de cachets!)pour la gestion administrative....et je m'en sors toujours vivant, mais pas sans séquelles....

80€, vous avez divorcé par consentement mutuel avec un copain avocat, vous, Hé Hé!

La vie est à Vous, de toute E-Vie-Danse!

Après la Pluie, le Beau Temps!

Vous devriez ranger votre chambre....