dimanche 29 mars 2009

à l'école




Certains se souviennent peut être de la chanson de Montand "en sortant de l'école ..." ( pas de commentaires malséants , please !!!! ) où l'on fait une promenade tout autour de la Terre .

Là c'est l'école , en l'occurrence le professeur de français de ma fille au collège Jules Ferry , qui les incite par la lecture à aller voir un peu ailleurs ; le livre
"Le journal de Ma Yan " édité en France et commenté par Pierre Haski donne à ses élèves une sacrée leçon : adolescente qui se bat pour réussir à l'école malgré les vicissitudes de la vie des paysans du Nord -ouest de la Chine Ma Yan poussée par ses parents , surtout par sa mère , voit la possibilité d'apprendre comme un don ....


Nous sommes bien loin de ce qui se vit dans les classes de France et de
Navarre !

"entre les murs " écrit par François Bégaudeau en est une illustration que l'on ne peut pas généraliser car le contexte est celui d'un collège de zone sensible et que le professeur se démène , allant titiller les ados qui lui sont confiés dans leurs actes et leurs réactions , pour les pousser à donner d'eux même .



Je n'ai rien vu dans le texte qui me choque seulement le récit d'un "prof" qui est avant tout un être humain et qui agit et réagit en tant que tel , pas un magnétophone ou un enseignant virtuel derrière un écran de PC ( sous Linux bien sûr ! ) ; il est dans sa classe et donne de lui pour enseigner et que ses élèves apprennent .
Il va "au contact" pour solliciter la réaction , sortir certains élèves du "je m'en foutisme " affiché , celui qu'il est de bon ton de revendiquer face aux copains En parallèle il incite aux progrès d'autres gamins d'origine asiatique venant d'arriver en France et très appliqués pour dépasser le handicap de la langue non maîtrisée .
Un " prof" , des jeunes , une classe , l'histoire d'une année scolaire faite du tissage des faits entremêlés qui font le quotidien avec "coup de gueule" et encouragements , incitation et bras qui se baissent devant l'inertie dont les "ados" sont capables, mains qui lèvent et réponses traduisant parfois l'incompréhension des subtilités de la grammaire et de la conjugaison

"Le programme de cette année
En français faudrait arriver à lire tout un livre en entier
Mais même Dan Brown et Marc Lévy y a plus d'cent mots d'vocabulaire
On sera toujours à lire la préface même après l'hiver "

Les coulisses de l'établissement scolaire sont aussi évoquées de la salle des "profs" avec les lamentos sur les "mauvaises classes" entre 2 récits de grossesse et les commentaires sur le look vestimentaire de collègues




avec les commentaires sur les réunions inspirées par le projet éducatif et autres " usines à gaz " inspirées par les textes ministériels ....

"Les directives du ministère
Nous imposent d'faire des réunions plus régulières
On en fait même pour planifier les prochaines réunions
Ou pour décider de c'qu'on peut donner sans risques comme sanctions "


Les commentaires sur ce point me sont tellement familiers que je n'y ai rien vu d'étonnant mais il est vrai que le tout peut avoir un effet détonnant sur certains parents .
"Faites des gosses " ....



mais préparez vous à tout entendre quand ils grandissent

"J'leur ai d'mandé c'qu'ils voulaient faire comme métier
J'ai 10 Zidane, 15 Amel Bent et 9 Bouba,
Un original qui veut faire vigile et avocat.
Il a dû voir chez Courbet
Que c'était pas mal d'être avocat si jamais t'allais en prison.
Ils croient tous qu'ils auront leur brevet en regardant l'Île de la Tentation
Merci pour tout ce que fait pour eux la télévision. "

Nous voilà sortis des classiques pompier , maîtresse d'école ou conducteur du camion poubelle des cours d'école de la fin du XXème siècle !
Il ne nous reste qu'à espérer que leur ambition , leur volonté assaisonnée d'une bonne pincée de courage les mènera plus loin que l'ANPE et ses désillusions

A mettre en relation avec deux ouvrages lus en début d'été , "Present " de J Benhameur et "Komsommol " évoqués dans des billets de juin et/ou juillet ainsi qu'avec un tout petit livre par son format mais qui évoque avec vérité le vécu d'un homme embauché sur un contrat emploi solidarité "pion" à tout faire ( Le petit livre de septembre de Christian Estèbe )



http://www.parolesmania.com/paroles_fatals_picards_les_8885/paroles_la_securite_de_lemploi_318211.html
http://maths-college.blogspot.com/2007_08_01_archive.html
http://lemondedecornelius.blogspot.com/2008/07/dautres-mots-pour-dire-les-choses-2.html
http://www.canalj.fr/La-tele/Dessins-animes/Zap-College/Images/Scenes/Ecoline
http://www.zeblog.com/blog/uploads/c/cedraie/scholar.deck.gif
http://www.destatte.be/dotclear/images/0803/reussir.jpg
http://benoi.skynetblogs.be/archive-week/2005-49
http://www.le-mammouth-dechaine.fr/images/203.JPGhttp://www.domgaillard.com/images/chine2.jpg

1 commentaire:

Nathalia a dit…

Je vais pouvoir le lire, chouette !!

Ma grande a vu "rendez-vous en terre inconnue" et avait été touchée par ce jeune homme qui travaillait dur pour faire vivre les siens mais qui regrettait de ne pas pouvoir lire son propre courrier par manque d'instruction. A 10 ans ça vaut tous les sermons du monde (pour elle j'entends).

Sinon, as-tu vu "la journée de la jupe". Téléfilm passé sur arte il y a une dizaine de jours. A la question "quel était le vrai nom de Molière ?" un jeune répond "j'm'en fous, j'veux être footballeur !"
J'ai trouvé ce film avec Isabelle Adjani dramatique et édifiant car réaliste. à voir.